fbpx

Un vache vent de folie sur Gollion


Si la météo en fait parfois douter, le printemps est bien là. Pour preuve: Gollion vit à l’heure de son réputé Café-Théâtre. Comment expliquer son succès? “Parce que c’est simple, sympa, intime, décontracté. Et les sketches restent dans les limites du raisonnable”, expliquent Roger Simon et la syndique Claire-Lise Richard. Les huit comédiens sont à 100% les auteurs de 100% prion. Allusion à la vache folle. “Soyons fous! Cela fait longtemps qu’on l’est, mais ça a évolué!” dit Roger Simon. Et cette évolution ne s’est pas faite en direction de la guérison. Tant mieux pour les inconditionnels de ce Café-Théâtre.